• Les balles d'accord en CE

    Les balles d'accord en CE1-CE2

    Bal Vectoriels et illustrations libres de droits - iStock

    Je poursuis ici ma réflexion sur les balles d'accord que j'ai mises en place dans ma classe triple niveaux depuis maintenant quelques années et que je n'ai plus abandonnée ! 

    Ici vous trouverez donc la suite du cheminement que j'ai démarré en CP : Les balles d'accord en CP avec Pilotis

    Je vous invite donc à relire l'article consacré au CP où j'ai tenté de reprendre quelques éléments théoriques (que je dois encore approfondir je dois avouer ...). 

    Je continue (enfin mes élèves surtout) d'utiliser les balles d'accord et de verbaliser et matérialiser les chaînes d'accord avec mes élèves de CE car c'est à ce niveau clé de mi-fin de cycle 2 que les bases doivent être posées, automatisées et permettre à l'enfant d'adopter une posture réflexive, réfléchie autour des chaînes d'accord dans ses écrits. 

    Mais, en expérimentant ce dispositif avec mes élèves, ce sont mes élèves à Besoin Educatif Particulier (BEP) qui m'ont le plus fait réfléchir à l'utilisation que nous pouvons en faire au quotidien. 

    Je vais dons vous parler de "mes" balles d'accord en trois parties (je dis "mes" parce que j'ai eu des échanges avec des collègues qui n'utilisaient pas cela exactement pareil, je vous rappelle ici que je me base sur la vie de ma classe et je tâtonne avec eux pour construire des outils qui nous aident à nous ! ce n'est donc pas forcément une application à la lettre d'un dispositif décrit dans un livre ;)  et pourtant j'adore lire !!) 

     

    1. les balles d'accord au service de l'apprentissage de l'étude de la langue 
    2. les balles d'accord : un outil de relecture de ses écrits
    3. les balles d'accord : un outil de différenciation. 

     

    Les balles d'accord au service de l'apprentissage de l'étude de la langue 

    Exactement comme pour les CP, l'utilisation des balles d'accord permet aux élèves de matérialiser les chaînes d'accord dans les phrases pour en comprendre le sens. 

    Nous les utilisons quotidiennement dans nos écrits, textes libres, lectures, dictées ... 

    Par exemple : en CE1 et CE2 je pratique les "dictées pensées à haute voix" et aussi les Dictées coopératives. (c'est légèrement différent). 

    • La dictée pensée à haute voix

    Les balles d'accord en CEu

    Lorsque nous faisons des dictées, nous exprimons nos questions autour de la langue, nos difficultés, nos stratégies... à HAUTE VOIX pour que tout le monde puisse bénéficier de ce qu'ils se passent dans la tête de chacun. 

    Par exemple je fais trois dictées par semaine : les deux premières dictées sont "pensées à haute voix" et la 3ème chacun doit penser dans sa tête. C'est très explicite comme démarche, l'intérêt et de parvenir à ce que chaque enfant soit actif dans sa tête lorsqu'il écrit sous la dictée.

    =>C'est une démarche qui s'appuie sur les élèves les plus performants, au service des élèves les plus fragiles. 

    Cela fait de nombreuses années que je pratique les dictées pensées à haute voix et je trouve que c'est vraiment efficace pour les élèves les plus éloignés de la langue écrite.

    Au départ on peut penser que c'est inutile puisqu'on dit les réponses à haute voix mais en réalité absolument pas ! Enfin oui on donne certaines réponses à haute voix mais surtout on l'explique et chaque enfant (les plus performants) explique comment il s'en rappelle, pourquoi il écrit comme ça ...

    Cela permet de :

    • faire de références à des éléments appris mais oubliés : réactivation (ex : mais oui on l'avait déjà appris quand on avait lu le roman / c'est un mot qui était dans notre liste jaune / c'est comme dans ... )
    • partager les stratégies de chacun : socio constructivisme (oh le gros mots !) bon en gros c'est "apprendre des autres" (moi je sais qu'il y a un s parce que ma mère elle me dit "toujours il y a toujouuurs un S " /) parfois on rigole des moyens mnémotechnique des autres et c'est assez chouette ! 
    • rendre explicite la démarche d'écriture : donner du sens aux apprentissages, les répéter tout au long de l'année. 

    Bon et les balles d'accord alors ? 
    Et bien justement elles font partie de cette "pensée" collective. 

    Lorsqu'on découvre la dictée corrigée (petite fiche que je donne aux élèves) les élèves relisent et tracent les balles d'accord que nous réexpliquons à haute voix et au tableau, ce qui permet de mettre en mémoire. 

    Les balles d'accord en CE

     Les élèves relisent la dictée en devoir à la maison. 

    Evidemment la photo ci-dessus a été prise avant la mise en commun / correction et donc vous observez quelques tâtonnements de la part de cette élève. 

    Mais ceci est très intéressant car cela signifie que cette élève tente de repérer les éléments syntaxiques qui constituent des chaînes d'accord. Bref elle chemine et c'est tout ce que j'aime !!! Ce qui lui manque encore à ce stade de l'année c'est d'identifier les classes grammaticales qui sont concernées par les balles d'accord (nom, adjectifs, verbes) et comme c'est un travail de toute l'année, son utilisation des balles va petit à petit se préciser. En effet, on apprend ensuite qu'on n'utilise pas les mêmes balles d'accord selon si ça tombe sur un nom/adjectifs ou si ça tombe sur un verbe... 

      

    Les balles d'accord : un outil de relecture de ses écrits

     Les balles d'accord permettent d'alléger la surcharge cognitive très difficile à gérer lorsqu'on écrit sous la dictée surtout en cycle 2 où on cherche encore les bons graphèmes / phonèmes etc... 

    L'utilisation des balles d'accord permet de relire sa dictée dans un second temps afin d'appliquer les règles d'accord, après avoir fait l'effort d'écriture. 

    Les balles d'accord en CE

     

    On peut même envisager différer ce temps à l'après-midi par exemple ce qui permet à l'enfant de souffler, de ne pas passer 40 minutes à faire une dictée et éviter de le dégouter ! 

     

    Les balles d'accord : un outil au service de la différenciation 

     Les balles d'accord pour les élèves en difficulté ? Oui évidemment ! Une véritable aide pour eux. 

    Différents degrés d'aide.

    Exemple : 1er degré d'aide

    Les balles d'accord peuvent être tracées après l'écriture par l'enseignante afin de permettre à l'élève de se concentrer seulement sur le type d'accord. 

    Par exemple, j'entoure le mot qui lance la balle (pronom, déterminant) et à lui d'identifier quels types d'accord il doit ajouter, si ça "rebondi" plusieurs fois (dans le cas de D + NC + Adj) ou non. 

    Dans cet exemple, j'avais tracé les premières balles d'accord puis il a essayé, lors de la correction d'en trouver d'autres.  

    Les balles d'accord en CE

    D'autres utilisations sont possibles : pour rendre l'enfant acteur et valoriser ses efforts j'adapte parfois la consigne aux capacités de l'élèves : 

    1. Trouve 2 balles d'accord dans ta dictée et trace les. Cela permet de valoriser les réussites et encourager l'enfant = motivation intrinsèque ! 

     

    Exemple : 2ème degré : pour les enfants en très grandes difficultés dans le langage écrit : 

    Les balles d'accord en CE

     

    Voici une dictée à trous pour des élèves de CE1 à BEP, très en difficulté. 

    Sur la dictée j'ai matérialisé les balles d'accord dans le GN (avec les, des...) et dans la relation sujet-verbe notamment avec le pronom Nous, travaillé en particulier dans cette dictée. 

    Pour les aider je trace une balle d'accord en dé but de de dictée en mettant en surbrillance la terminaison -ons. 

    A eux ensuite de se l'approprier dans le reste de la dictée: 

     

    Les balles d'accord en CE

     On permet ainsi à l'enfant d'accéder, malgré ses grandes difficultés d'encodage, à la réflexion autour de la langue. 

    Ce que je reprochais aux dictées à trous c'était justement de ne plus permettre à l'élève en difficulté de poursuivre sa réflexion alors qu'au delà de ses troubles liés au langage écrit, il en a les capacités (principe de la double tâche etc...). 

    Avec les balles d'accord, je parviens à faire entrer l'enfant dans les accords écrits tout en allégeant considérablement la tâche d'écriture. J'ai le sentiment d'avoir une petite alternative et éviter d'entrer dans la dérive de la différenciation : allèger tellement qu'à la fin il n'écrit plus que 10 mots : qu'il n'arrivera jamais à encoder ou alors très peu de fois, perte de motivation, décrochage par rapport aux exigences ....donc contraint de ne jamais évoluer... 

     

    Ce principe peut ensuite évoluer pour maintenir un niveau de réflexion et rendre l'enfant acteur et actif de sa dictée. Et surtout : le mettre en réussite ! 

     

    Par exemple : 

    Les balles d'accord en CE

     

    Une autre dictée à trou pour un élève en grande difficulté : 

    Ici j'ai matérialisé les balles d'accord avant pour permettre à l'enfant de les visualiser et de les tracer sauf une !! 

    A lui de la retrouver dans la dictée. On observe ici que l'enfant a réussi. 

    Les balles d'accord en CE

    Un autre élève avec le même aménagement. Réussi aussi ! 

    Après quelques semaines de travail, ces mêmes élèves sont parvenus à identifier seul les balles d'accord dans la dictée. 

    Exemple : 

     

    Les balles d'accord en CE

    Dans cet exemple l'élève a préféré identifier en premier les chaînes d'accord de sa dictée. J'ai donc laissé un temps de recherche avant de dicter le texte. Il n'avait plus qu'à trouver ensuite les bons accords + éventuellement les nouvelles balles d'accord à partir des nouveaux mots écrits. 

     

    Conclusion 

     

    C'est loin d'être un dispositif parfait mais en l'expérimentant avec mes élèves et notamment ceux en grande difficulté, cela m'a permis de préciser mon intervention pour leur permettre de continuer de progresser et d'accéder aussi à des compétences qu'on pourrait croire inaccessibles pour eux et pourtant.... 

    Les balles d'accord en CE

     

    Adaptation d'un travail de Nurvero

    Dans un objectif de fin de cycle 2 les élèves doivent associer les balles d'accord aux classes grammaticales afin de ne pas mettre des accords là où il n'y en ppas. Et petit à petit le faire "dans sa tête". Ce passage à l'abstraction devient plus facile quand on a d'abord manipuler concrètement. 

     

    C'est donc un travail sur du long terme : 3 ans dans ma classe triple niveaux CP-CE1-CE2 !! 

    C'est là que je suis contente de garder mes élèves 3 ans ça permet vraiment de construire des compétences petit à petit. 

     

    « CE2-situations-problèmes en HistoireCE2 - situations-problèmes en Géographie »

  • Commentaires

    1
    Stéphanie
    Dimanche 5 Juin à 15:48

    Petite question, est ce que tu différencies (en couleur ou autre) les balles d'accord Sujet-verbe des balles d'accord dans le groupe nominal pour éviter le s au verbe au pluriel ou le -nt à la fin d'un nom?

      • Dimanche 5 Juin à 15:56

        Bonjour Stéphanie !

        Alors non nous ne le faisons pas, en revanche nous verbalisons toujours la classe du mot qui reçoit la balle d'accord. Mais c'est une bonne idée je trouve pour concrétiser encore plus les chaînes d'accord !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :