• Les balles d'accord en CP avec Pilotis

    Les balles d'accord 

    Bal Vectoriels et illustrations libres de droits - iStock

    Les balles d'accord : définition

    Les balles d'accord ou comment matérialiser les chaînes d'accord dans les phrases.
    Cette technique est décrite par Danièle Cogis dans son ouvrage Pour Enseigner et apprendre l'orthographe (2005)

     

     

    Principe : représenter par une balle sous un mot ou groupe de mots (rond plein = donneur d'accord) qui rebondit vers un autre mot ou groupe de mots (rond vide = receveur de l'accord) pour matérialiser concrètement les relations morphosyntaxiques à l'intérieur d'un groupe nominal, entre un verbe et son sujet... 

     

    Exemple de balles d'accord (chaines GN et S-V). | Download Scientific  Diagram

     

    L'intérêt de la méthode est donc de rendre visible le lien qui existe entre les mots dans une phrase. 

    Pour en savoir plus, je vous conseille de lire l'ouvrage de Danièle Cogis (ci-dessus) mais aussi celui-ci plus récent et très intéressant sur l'enseignement de l'orthographe. 

    Cet ouvrage m'a vraiment aidée à repenser mon approche de l'orthographe, de partir sur des activités plus efficaces pour les élèves et de parvenir, avec et pour eux à dédramatiser les erreurs d'orthographe si fréquente en cycle 2 (et probablement en cycle 3 encore !). 

    Cet ouvrage donne de nombreuses pistes concrètes et des pratiques de classe qui permettent de vite s'en emparer en classe et de constater les résultats.

    Je recommande ! 

     

    Quel usage en classe ? Pour qui ? Comment ?

    Dans ma classe triple niveaux CP CE1 CE2 j'utilise cette approche à tous les niveaux. 

    Quelque soit la méthode, le manuel utilisé, les balles d'accord c'est avant tout un outil pour mieux comprendre et mieux mémoriser les règles d'accord. 

    Je vais donc tacher de vous présenter mon usage en classe du CP au CE2.

     

    Les balles d'accord au CP

    J'utilise la méthode Pilotis avec mes CP. J'aime bien cette méthode mais je ne peux pas m'empêcher de me l'approprier ; voir ICI pour les détails de mon organisation. 

    A partir de cette méthode, j'ai crée mes fiches de graphèmes.

    >Et c'est là que tout prend sens 

    En effet, à partir de ces fiches de graphèmes, je peux travailler avec mes élèves les relations morphosyntaxiques. 

    Comment ? Et bien tout simplement en les écrivant sur les fiches avec les élèves comme dans ces exemples : 

     

    Les balles d'accord !

     En début d'année lorsque nous lisons la fiche collectivement je les trace moi même au tableau (la fiche est alors projetée grâce à mon VPI). Je leur explique pourquoi il y a cette lettre muette (marquée en gris) et je leur dis que le mot existe également sans cette lettre (je l'écris au tableau à côté). 

    Les élèves comprennent alors qu'un même mot peut varier morphologiquement.  

    Puis au fil des semaines (mais en réalité très très vite !) les élèves adorent les trouver eux mêmes sur la fiche ! 

    A chaque nouveau graphème, je distribue la nouvelle fiche et je les laisse, seuls, pendant 5 minutes environ (ce qui me permet de lancer l'activité de mes CE ...) pour qu'ils lisent les mots et qu'ils trouvent les balles d'accord avec leur crayon à papier. 

    Les balles d'accord en CP avec Pilotis

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Puis nous mettons en commun et nous les traçons ensemble. 

    Je ne vous mens pas quand je vous dis que vraiment ils adorent cette activité ! 

    Ils se battent même pour aller au tableau pour les tracer devant tout le monde :) 

    Pendant toute l'année, nous matérialisons les balles d'accord que nous rencontrons. 

     

    Les balles d'accord !


    Les balles d'accord dans les dictées préparées

    Lors de la séance pour apprendre la dictée préparée (visible sur toutes mes fiches de graphèmes) voici comment nous procédons : 

    • Lecture de la dictée
    • Repérage des mots outils (est-ce qu'on retrouve un mot outil qu'on a appris en classe ?)
    • Les balles d'accord : retrouve-t-on une ou des balles d'accord qui faudra bien mémoriser le jour de la dictée ? 

    (Dans la photo ci-dessus, vous pouvez observer que pour les phrases négatives, nous traçons des petites lunettes ! )

    Voici un petit aperçu du résultat de la dictée dans les cahiers de mes élèves : 

    Les balles d'accord en CP avec Pilotis

    On observe que cet élève se saisit parfaitement bien des balles d'accord dans sa dictée. 

    Les balles d'accord deviennent aussi un outil de relecture de sa dictée.

    Les balles d'accord : un outil de différenciation

    Pour les élèves fragiles, pour qui la dictée peut-être une tâche très complexe, on peut imaginer faire en deux étapes : 

    • étape 1 : écrire la dictée en concentrant l'élève sur la tâche de l'encodage : transcrire les mots correctement, se souvenir des mots appris en classe (mots outils etc)
    • étape 2 : les balles d'accord : pour les élèves en difficulté, je leur demande : "Est-ce que tu vois dans ta dictée des balles d'accord, trace-les" et il ajoute les éléments syntaxiques d'accord après-coup. 
    • étape 2bis : si l'élève est vraiment en difficulté : je trace moi même les balles d'accord après qu'il ait écrit sa dictée. Puis il a juste à ajouter l'accord manquant. 

     

    Les balles d'accord : partout !!!

    Comme vous pouvez toujours l'observer sur la photo ci-dessus, les balles d'accord se retrouvent un peu partout chez mes élèves... 

    En réalité, l'engouement était tel que, mes élèves ont appliqué cette approche également dans les exercices de copie

    Chaque jour, on travaille l'écriture cursive dans le cahier d'écriture. Les balles d'accord permettent : 

    • de différencier : les élèves qui terminent rapidement la copie peuvent chercher les balles d'accord, s'il y en a, une fois la copie terminée. 
    • de consolider : on peut se servir de la copie pour consolider la notions de pluriel dans le GN par exemple. 
    • de rebrasser : travailler les balles d'accord dans la copie permet aussi de rebrasser tout au long de l'année les accords vus. 

    Le travail de copie devient alors plus que de la simple copie.

    Les phrases copiées peuvent être analysées grammaticalement.

    Bien sur ce n'est pas obligatoire, à vous de voir jusqu'où vous irez ! 

     

    Les balles d'accord sur les murs ! 

    Je récolte les différentes balles d'accord que nous trouvons dans les fiches de graphème et je les écris avec les élèves sur deux grandes affiches disposées près de mes CP comme cela : 

     

    Les balles d'accord en CP avec Pilotis 

    affichage de début d'année  

    Le choix d'avoir deux affiches différentes n'est pas un hasard. Evidemment, le but étant progressivement de différencier les relations morphosyntaxiques :

    • dans le Groupe Nominal (déterminant - nom)
    • dans le Groupe Verbal (pronom - verbe) 

    Comme dans la progression de Pilotis ces notions sont abordées en étude de la langue (voir ici) cela permet d'avoir une première approche des accords qui seront revus ensuite en CE1. 

     

    Quelle progressivité ? 

    Voici la progression des accords que nous travaillons à partir des fiches de graphèmes : 

    Dans le groupe nominal :

    1. les marques du pluriel en -S : avec les déterminants simples : les, des
    2. Les marques du pluriel en -S : avec d'autres déterminants : mes, tes, ses, puis à partir des nombres...
    3. Les marques du pluriel en -X : avec les graphèmes au /eau
    4. Les marques du pluriel en -X : avec les graphèmes eu/oeu

    Dans le groupe verbal :

    1. Les marques d'accord avec ils/elles (-nt)
    2. Les marques d'accord avec tu (-s)
    3. Les marques d'accord avec vous (-ez)
    4. Les marques d'accord avec nous (-ons)

    Tout au long de l'année on récolte les terminaisons des verbes du 2ème ou 3ème groupe selon le pronom (la marque du -x , du -t, du -s ...). On en fait des références collectives mais elles ne sont pas travaillées plus que ça. 

    "C'est comme dans ..."

    En méthode naturelle on pratique souvent le "C'est comme dans ..."

    Exemple : un élève me demande s'il y a une balle d'accord dans : "Je veux" : Je lui réponds "Oui c'est comme dans "je veux ". 

    =>L'affichage devient alors un outil, l'élève s'y réfère pour écrire. 

    Un peu à la manière de la conjugaison horizontale dont je me suis inspirée dans cet ouvrage de La Tanière de Kyban   

     

     

    Conclusion

    L'utilisation des balles d'accord permet également de créer de vrais automatismes chez mes élèves.

    En analysant de cette manière les accords dans le GN puis le GV, l'élève est beaucoup plus sensibilisé aux marques d'accords et cela, dès le CP. 

    J'ai pour le moment un recul d'une année sur cette approche. J'ai hâte de voir les effets sur du long terme auprès de mes élèves que je garde 3 ans. 

    En tout cas, lorsque j'ai mis en place cette approche avec mes CP, sans vraiment le contrôler tout à fait, mes CE1 se sont emparés très rapidement de cela. J'ai décidé de l'utiliser également avec mes CE1 puis CE2 pour le travail autour des dictées. 

    J'en parle bientôt ici 

    Les balles d'accord en CE1

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :